· 

Le cri de l'ours : l'astuce qui déchire pour avoir confiance en soi !

On dit que la confiance vient avec l’expérience. Avec les réussites, les épreuves surmontées, les objectifs atteints.

 

Mais quand on a 6, 8 ou 10 ans, l’expérience est comme une pousse d’herbe au début d’un printemps : seulement prometteuse.

 

Pas facile alors, d’avoir confiance en soi quand on n’a pas eu le temps d’accumuler des réussites. Et c’est embêtant, parce que la confiance, ça sert énormément à se dépatouiller dans la vie : 

 

Quand on a besoin d’énergie pour franchir les limites du trac, mais aussi pour oser dire non à toutes les personnes qui font des (mauvais) choix à notre place et encore avec d’autres qui nous font des remarques vraiment pas sympas ou qui nous jugent.… Le besoin d’avoir confiance en soi, c’est comme un super pouvoir et on en a besoin tous les jours !

 

PAR EXEMPLE : 

 

-       Dans la cour de récré avec Jules qui nous bouscule. Hééé !

-       Devant toute la classe pour notre premier exposé. Gloups !

-       Avec nos frères ou nos sœurs qui lorgnent sur notre morceau de chocolat. Ho !

-       Avec notre instit trop exigeant, voire carrément flippant. Argh !

-       Avec un « ami » de la famille trop trop proche. Berk !

-       Avec Léon qui nous pique avec la pointe de son crayon. Aïeuh !

-       Avec nos grands-parents qui critiquent tout le temps nos vêtements. Euh !

-       

 

Heureusement, pour avoir confiance en soi, y a un truc

Je te le donne rien qu’à toi. Ça s’appelle :  

 

LE CRI DE L'OURS

 

Si tu n’es pas vraiment à l’aise à l’idée d’aller en classe, si tu redoutes les réactions ou les remarques des copains, ou avant de devoir dire un poème devant tout le monde... quelle que soit la situation qui te stresse un peu, fais ceci :  

 

Trouve un miroir. Dans ta chambre ou dans la salle de bain, peu importe. Regarde-toi bien, et transforme-toi en ours. Mais pas n’importe comment.

 

Tiens-toi bien droit. Les deux jambes un peu écartées. Pas une en avant, non, sur la même ligne. Les griffes d’ours bien ancrées dans le sol. Les genoux un peu pliés.

Petit à petit, dans ta tête, pense que tu es un ours. Imagine que tes fesses sont très basses. Et mentalement, fais-les descendre vers le sol.

Tu es tellement ancré·e dans le sol que n’importe qui pourrait te pousser, tu ne bougerais pas.

Lève tes bras à la hauteur de tes épaules, ouverts, pas tendus. Comme si tu étais très grand·es, imposant·es.

 

 

Et tu regardes bien tes yeux dans le miroir, tu ne te lâches pas du regard. C’est important.

En faisant le cri de l’ours, tes bras peuvent bouger mais le gauche et le droit doivent toujours avoir le même mouvement.

 

On a gardé le meilleur pour la fin !

Tu es un ours, donc commence à gronder, puis de plus en plus fort. Sens le son qui sort de ton ventre, pas juste de ta gorge, non, vraiment du fond du ventre. Et après avoir grondé, lâche un énorme AAAAAAAAAAA !!!

 

Tous les sons peuvent sortir de ta bouche, tu peux même faire des grimaces, tellement les sons sont forts !

Vas-y encore, plus fort…. Regarde-toi bien en face ! Continue pendant au moins deux minutes. Ça peut paraître long mais tu vas voir comme ça fait du bien !

 

Quand tu as fini, secoue-toi un peu et reprends le cours de ta vie en marchant comme superman ou superwoman. Et tu peux refaire l’exercice chaque fois que tu en as besoin.

 

Voilà, tu connais maintenant le secret pour confiance en soi : le cri de l’ours ou de l’ourse. Tu peux filer le truc à tes parents parce que ça fonctionne aussi très bien pour les adultes : avant un entretien d’embauche, une prise de parole en public… et même avant un rendez-vous amoureux !

 

Bon, on s'y met tout de suite : il est dans quel pièce le plus grand miroir chez toi ?

 

Geneviève

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Amaranthe (jeudi, 04 mars 2021 09:16)

    J'adore, tu es top ! Merci pour ces partages et en plus c'est agréable à lire :-)